accueil >> les maisons contemporaines >> nos réalisations >> maison les amandiers Saint-Cyr-sur-Loire

 
MAISON A TERRASSES
VEGETALISEES
LIEU : Saint-Cyr-sur-Loire
PROGRAMME :
maison à terrasses végétalisées R+1 de 7 pièces principales
SURFACE :288 m² de surface habitable
CALENDRIER : Livraison - Avril 2003
COUT TTC : N.C
plan maison contemporaine saint-cyr-sur-loire
photo maison contemporaine les amandiers Saint-Cyr-sur-Loire
photo MAISON A TERRASSES   VEGETALISEES Saint-Cyr-sur-Loire photo maison architecte Saint-Cyr-sur-Loire maison contemporaine architecte Saint-Cyr-sur-Loire photo construction contemporaine Saint-Cyr-sur-Loire

Maison contemporaine les amandiers, Saint-Cyr-sur-Loire

MAISON A TERRASSES VEGETALISEES

Le terrain de la maison les Amadiers représente une superficie de 1 221 m², y compris la portion du chemin d’accès entre deux parcelles.
Il est orienté Est Ouest dans le sens de la longueur, est très légèrement en pente vers l’Ouest : 1 mètre de dénivelé pour 45 mètres de longueur.
Cette parcelle, issue du découpage récent d’une propriété plus grande, est enclavée au centre d’un ensemble de six parcelles.
Une végétation abondante sur la périphérie donne à ce terrain un caractère de clos, sorte de lieu à l’abri du regard.
Le projet de cette maison prend en compte tous ces paramètres, orientation, végétation, géométrie de la parcelle, et enclavement.
Le bâti délimite les espaces d’usage de façon claire : public, privé :
- côté entrée, la maison forme les 2 côtés d’une cour d’accès, qui ferment à la rue l’espace du jardin,
- côté jardin, au contraire, la maison se développe en une « cascade » de replis pour offrir un linéaire de façade plus grand au Sud.
La maison s’étire le plus possible à RdC, en équerre pour bénéficier au maximum des orientations Sud et Sud Ouest.
Une partie à R + 1 est occupée par les trois chambres principales, avec des prolongements extérieurs en terrasses accessibles végétalisées.
Les deux façades, Nord et Est, pour reprendre l’esprit végétal de la parcelle, sont pour partie couvertes de câbles verticaux qui permettent à une végétation de les recouvrir progressivement, créant ainsi de véritables parois végétales.
La périphérie de la parcelle, en limites séparatives, sera plantée de haies bocagères, renforçant ainsi l’effet initial de clos à cette parcelle.