accueil >> les maisons contemporaines >> nos réalisations >> maison la casita Saint Martin Le Beau

 
MAISON DE BOURG EN CENTRE HISTORIQUE
LIEU : Saint Martin Le Beau
PROGRAMME :
Maison sur 3 niveaux de 4 chambres, séjour repas, 1 garage et une cave
SURFACE : 170 m² de surface habitable
CALENDRIER : Livraison - Mai 2004
COUT TTC : N.C
plan maison contemporaine saint-martin-le-beau
photo maison contemporaine la casita Saint Martin Le Beau
photo MAISON DE BOURG EN CENTRE HISTORIQUE Saint Martin Le Beau photo maison architecte Saint Martin Le Beau maison contemporaine architecte Saint Martin Le Beau photo construction contemporaine Saint Martin Le Beau

Maison contemporaine la casita, Saint Martin Le Beau

MAISON DE BOURG EN CENTRE HISTORIQUE

La maison rue d’Amboise à Saint Martin le Beau se situe dans une des rues principales du centre bourg.
La rue est étroite, en pente et bordée de bâtiments ou de murs de clôtures, le plus souvent à l’alignement.
L’environnement des constructions existantes est très éclectique : entrepôts de vignerons, maisons anciennes avec pignon en façade, murs de ferme. Des pavillons des années 60-70 à aujourd’hui, avec des clôtures diverses en façade viennent compléter le panorama.
Le terrain du projet est en hauteur d’environ 1,80 m au-dessus du niveau de la rue, soutenu par un mur de moellons qui forme soubassement d’accès. Ce terrain est tout en longueur orienté Est – Ouest : environ 45 m pour 12 m de largeur sur rue.
C’est à partir de l’ensemble des contraintes et qualités du lieu que s’est fabriqué ce projet de maison à 2 faces très différentes et opposées :
- sur rue, la façade publique est plutôt verticale, austère et fermée, à l’alignement sur rue. Elle est divisée en 2 parties verticalement au-dessus d’un socle de pierre. Cette division en 2 blocs distincts, légèrement décalés l’un par rapport à l’autre suivant l’inflexion de la rue, permet de redonner une échelle de largeur en façade similaire aux pignons des maisons anciennes existantes dans la rue.
Le décalage d’altitude des 2 blocs permet d’ absorber visuellement la pente de la rue.
- sur jardin, la façade privée au contraire, prend ses aises en s’étirant en longueur sur le jardin, permettant ainsi d’augmenter les surfaces vitrées au Sud et à l’Ouest pour les pièces de vie.
La composition verticale des 3 niveaux superposés de la maison offre des lieux bien identifiés, desservis naturellement dans l’angle de la maison par un escalier métallique, éclairé zénithalement  par une verrière en terrasse :
- le rez de rue comprend les pièces de service : l’entrée, le garage, la cave et une rampe d’accès au jardin.
- Le rez-de-chaussée est principalement occupé par les pièces de vie : le séjour, le repas et la cuisine, mais aussi par l’appartement des parents, légèrement à l’écart.
- L’étage supérieur est occupé par les chambres des enfants et les salles de bains. Le niveau comprend également une vaste terrasse végétalisée accessible.
Ce petit projet au vocabulaire architectural peu courant dans un village, et situé dans le périmètre d’un monument historique, a fait l’objet de résistance à priori, voire d’hostilité.
Mais grâce au dialogue et à une argumentation pédagogique lente et minutieuse, le projet a reçu finalement un accueil favorable de la part des différents décideurs locaux.
On ne peut que les en remercier.