accueil >> les maisons contemporaines >> nos réalisations >> maison inglessi Fondettes

 
MAISON EN TERRASSE
DANS LES BOIS
LIEU : Fondettes
PROGRAMME :
Maison R+1 avec 3 chambres et une cave
SURFACE : 150 m² de surface habitable
CALENDRIER : Livraison - Juillet 2006
COUT TTC : 260 000 € TTC
plan maison contemporaine fondettes
photo maison contemporaine inglessi Fondettes
photo MAISON EN TERRASSE <br/> DANS LES BOIS Fondettes photo maison architecte Fondettes maison contemporaine architecte Fondettes photo construction contemporaine Fondettes

Maison contemporaine inglessi, Fondettes

MAISON EN TERRASSE
DANS LES BOIS

Compte tenu du dénivelé transversal sur le triangle constructible (environ 4 m de limite à limite), nous avons fait le choix d’adosser le projet sur une limite, en mitoyen, mais encaissé d’environ 3 mètres afin d’obtenir une continuité du terrain haut avec le niveau du terrain du R+1, et voisin.
Ainsi, la maison est lue comme une vaste terrasse sur laquelle est posée une petite maison en bois au R+1 : la maison dans la forêt.
La maison représente donc environ 140 m² habitables (169 m²de SHON) dont 104 m² au RDC et 36 m² à l’étage.
Le RdC est organisé comme un vaste espace, divisé de quelques cloisons délimitant les espaces, calé entre 2 murs filants et clos de grandes parois vitrées, Nord et Sud, et divisé de quelques cloisons délimitant les espaces : séjour, cuisine, chambres.
Au Sud, la maison s’ouvre sur son jardin clos, intime, légèrement enclavé en forme de triangle, et abondamment végétalisé sur la pointe.
Au Nord, au contraire, la maison profite de l’évasement géométrique de la parcelle ce qui offre des vues sur la forêt et le parc voisin.
La transparence est complète d’un coté à l’autre de la maison, sorte de « continuum » du sol dans la forêt.
L’étage est desservi par un escalier sans contre marche depuis le séjour laissant également ainsi les vues à travers.
C’est l’appartement des parents qui occupe l’étage, sorte de petite maison indépendante sur le toit, avec des vues magnifiques sur la forêt, au Nord et au Sud.
Ce principe d’implantation de la construction dans la pente du terrain, permet une intégration discrète du bâti dans la forêt, avec l’objectif de perturber au minimum l’environnement végétal existant.
A terme, les plantations abondantes en limite basse permettront de dissimuler des vues extérieures tout le bas de la construction, laissant apparaître seule la maison de bois au milieu de la forêt.